Que dois-je savoir avant d’acheter une propriété en France ?

Que dois-je savoir avant d’acheter une propriété en France ?

étant l’un des pays les plus étonnants du monde, la France est un endroit où beaucoup de gens rêvent de vivre

Avec une culture riche et une histoire de plusieurs siècles qui contribue au charme indéniable de chaque ville.

All that and more assets and advantages drive people more and more to consider the thought of moving to France and buying a French property.

Si vous faites partie de ces personnes et que vous envisagez de vivre en France et d’acheter votre première maison bientôt ! C’est un moment crucial dans votre vie et une décision très importante !

Le moment est venu de prendre l’une des décisions les plus importantes de votre vie : devenir propriétaire en France.

Nous savons tous que l’achat d’une maison ou d’un appartement n’est pas la même chose que l’achat d’une voiture ou d’un nouveau téléviseur.

En fait, c’est un investissement énorme. Une petite négociation peut vous faire économiser beaucoup d’argent et vous éviter de futures surprises qui pourraient gâcher votre expérience d’achat d’une propriété.

Il est donc nécessaire de prendre des précautions et de vérifier plusieurs choses afin de comprendre certaines notions dans le processus d’achat d’une maison.

For that purpose, in this blog we present you many things to know and check before buying a house in France:

Quels sont vos critères immobiliers ?

Première chose à savoir dans le processus d’achat, vous ne pouvez pas avancer dans cette décision d’acheter une maison en France si vous n’identifiez pas d’abord vos critères.

Vous devez savoir ce que vous recherchez vraiment, ce que vous voulez et ce dont vous avez besoin ?

Cela aidera votre agent immobilier à vous proposer les meilleures offres immobilières correspondant à vos critères

Les principaux critères représentent, de manière hiérarchisée, les différents éléments qui sont cruciaux pour votre vie,

Vous seul avez la possibilité de déterminer ces critères comme la superficie, la nature du bien, la surface, le nombre de pièces, une maison de ville ou de village, etc.

Tous les biens présentés par l’agence, la plupart du temps, ne pourront pas répondre à tous vos critères, il vous faut donc bien déterminer votre liste de critères.

Ainsi, plus votre liste de souhaits est concise et précise, plus vous avez de chances de trouver le bien à vendre qui vous convient le mieux.

De plus, pendant que vous identifiez vos critères, vous devrez respecter votre budget.

quel est ton budget?

Ensuite, vous devez connaître le budget dont vous disposez pour votre propriété. Généralement, il est composé d’une épargne et d’un prêt que vous devrez contracter auprès d’une banque.

Avant d’entreprendre toute démarche, vous devez vous interroger sur l’aspect financier. Vous devez connaître votre budget.

Pour ce faire, le mieux est de prendre rendez-vous avec votre banquier pour déterminer combien d’argent vous pouvez emprunter.

Votre banquier et votre agent immobilier vous proposeront les meilleures solutions adaptées à votre futur achat avec des prix immobiliers adaptés et vous accompagneront dans ces démarches.

Ils sauront vous recommander, en vue de votre projet, les crédits immobiliers adéquats et les compléments de crédits si nécessaire.

Ils pourront également vous conseiller sur un dispositif de défiscalisation en vigueur tel que le dispositif Pinel si votre intention est d’investir dans l’immobilier locatif.

Votre enveloppe financière permettra à l’agence immobilière d’encadrer ses propositions et de soumettre les biens correspondant à votre recherche.

À savoir! Vous devez être transparent avec le mandataire sur la nature et le montant de votre apport personnel afin d’être le plus précis possible sur le montant restant à financer.

Considérez d’autres coûts que le prix de la propriété :

Si vous achetez un appartement ou une maison, il y a des frais supplémentaires à prévoir.

C’est pourquoi il est conseillé lorsque vous considérez votre budget et le coût de la propriété que vous pouvez réellement vous permettre…

Il vaut mieux tenir compte des frais afférents : évaluation de l’immeuble, droits de mutation, frais de notaire, etc.

Vous devrez engager un notaire qui enregistrera que vous êtes le propriétaire de la propriété.

En plus des frais de notaire, il faut aussi penser qu’il y a toujours des petits (ou plus gros) travaux à faire.

Par exemple, il peut être nécessaire de changer une fenêtre, de refaire le sol d’une pièce ou encore d’abattre une cloison pour créer une grande pièce.

Il y aura aussi des frais d’ameublement : meubles, électroménagers, etc.

Enfin, sachez qu’habiter la maison vous coûtera plus cher que lorsque vous étiez locataire, entre autres parce que les frais d’assurance et de chauffage seront plus élevés.

Sans parler du coût d’entretien du bâtiment.

Vérifiez tout lors de la visite de la maison sélectionnée :

Lors de la visite du bien sélectionné, il est important de tout vérifier,

C’est-à-dire vérifier si tous les équipements fonctionnent bien et regarder attentivement l’état général de la construction (murs, toiture, charpente, sol).

Ce type de travaux pouvant affecter la structure du bâtiment peut généralement impliquer des coûts importants qui peuvent rendre le coût de la propriété très inabordable

Ce n’est donc pas quelque chose à négliger.

Et parce que les diagnostics sont obligatoires pour la vente d’un appartement ou d’une maison, il est préférable de contacter le syndic de l’immeuble pour en savoir plus sur l’immeuble.

aussi, l’agent immobilier saura vous renseigner sur tous les aspects (énergétique, technique, géographique).

Concernant la consommation d’énergie, l’ancien propriétaire peut fournir à l’agence d’anciennes factures.

Lors de la visite, vous devez savoir si des travaux ont déjà été effectués sur les lieux ou s’il y a des travaux à faire.

Ainsi, vous devez savoir si des travaux sont en cours ou si des travaux doivent être effectués plus tard. Si des travaux ont déjà été votés, l’ancien propriétaire doit les payer.

Si des travaux sont envisagés et votés à une date ultérieure, lorsque vous deviendrez propriétaires, il vous appartiendra de payer.

Acte de Vente

Après avoir vérifié la maison sélectionnée et vous assurer que tout va bien et que cela vaut votre investissement…

Vous disposez d’un délai de rétractation de 14 jours maximum que le vendeur doit vous proposer si vous souhaitez changer d’avis

Après le délai de rétractation du jour, vous devez rédiger votre accord avec le vendeur.

Cette convention papier vous permet de définir un cadre juridique. Il établit un climat de confiance et débouche rapidement sur un accord de prix d’achat.

L’acheteur et le vendeur doivent être

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.